Ville de NyonNyon Région Tourisme

Offres aux habitantsPlus d'infos

Voyagez à prix réduit avec la carte journalière de transport

Plus d'infoPlus d'infos

Achetez un vélo ou un scooter électrique et recevez jusqu'à 500.-

Plus d'infosPlus d'infos

Énergie renouvelable: soutien aux initiatives privées

Plus d'infosPlus d'infos

Jardin de la Duche - Vigne du district

Jardin de la Duche.
Jardin de la Duche.
© Ville de Nyon / 10 septembre 2009
Inauguré le 2 mai 2009, le Jardin de la Duche se veut trait d’union des 47 communes qui composent le District de Nyon depuis le 1er janvier 2008.

Pour symboliser l’attachement des habitants à ce territoire situé entre montagne et lac, une vigne de 47 lignes composées des cépages représentatifs de la région a été plantée par les Municipalités de chaque commune

Ce jardin implanté sur le toit du parking de la Duche offre une vue imprenable sur le lac. Des plantes vivaces, prairies fleuries et arbres fruitiers indigènes y composent un tableau végétal aux nuances de couleur prévues pour varier au fil des saisons.

Ce mariage Terre et Eau a été célébré par le poète et écrivain nyonnais Jean-Samuel Curtet. Son texte est scellé dans le Jardin de la Duche.

 

Le district de Nyon
47 communes aujourd'hui réunies en un seul district. Pays multiple et divers. Terre médiane: à l'est, au milieu du lac, à l'ouest derrière la montagne: la frontière française.
Le lac, jumeau du ciel: le Petit-Lac, d'abord étroit puis qui s'évase jusqu'à l'entrée du Grand-Lac.
Ce pays, avec ses petites villes, ses bourgs, et leurs châteaux gardant le souvenir d'hôtes illustres.
Avec son arrière-pays, de cultures et d'accueil.
Du côté de Lausanne, les coteaux escarpés de la vigne, leurs villages aux caves fameuses, leurs églises comme plantées au milieu des ceps.
Du côté de Genève, une plaine et ses pentes plus douces, terre des blés, des fruits, de plantations nouvelles.
Là où commence la forêt en même temps que les pentes du Jura, là où jaillit l'eau des sources qui, souterraine, est descendue des hauteurs à travers le calcaire, les villages qu'elle abreuve, comme sur un même étage, font voisiner leurs vieilles fermes avec les villas récentes.
Là où s'arrête la forêt, quelques maisons encore, une station de sport, sur le parcours des cols. Et puis sur le parcours des cols. Et puis les vastes pâturages montant jusqu'aux plus hauts sommets. L'été y résonnent les sonnailles des troupeaux estivant en de longues et basses construction de pierre.
L'hiver, la neige y accueille ses fervents, et leur ouvre ses pistes.
Jean-Samuel Curtet, poète et écrivain
17 février 2009
Jardin de la Duche.